Podcast

Créer une marketplace de service avec Bubble.io

Mickael Bourgois, Ingénieur Commercial & créateur de WeLovePodcasts.fr

Mickael Bourgois est Sales pour un éditeur web qui édite un logiciel Saas pour les industriels.

Au cours de ses études, Mickael découvre le langage PHP et se rend compte que réaliser des projets sur le web pouvait ouvrir beaucoup d’opportunités. Depuis son adolescence, Mickael a toujours été très curieux. Il a eu la chance d’avoir un ordinateur assez tôt qui a pu lui permettre d’acquérir des compétences techniques en informatiques, même si les projets qu’il créait n’étaient pas viables.

En 2016, après s’être reconverti professionnellement, il découvre l’univers Indie. Les Indie Hacker sont des créateurs indépendants qui vivent de leurs revenus générés grâce à la création des produits en ligne et décide de créer WeLovePodcasts : une marketplace dédiée aux podcasteurs qui ont besoin de déléguer certaines taches comme le montage d’épisode, la rédaction, de la création graphique...

Listen on Apple Podcast
Listen on Spotify
Listen on Deezer

Side project : une marketplace pour les podcasteurs

Le début de son side project

Au cours d’une formation, Mickael doit trouver une idée et réaliser un projet. C’est là qu’est née l’idée de Welovepodcasts.

C’est également à ce moment-là que Mickael a découvert le nocode et également les outils d’automatisation. Après être monté en compétences techniques sur différents outils comme Zapier, Airtable et Bubble que Mickael commence à réfléchir à quel projet il pouvait faire maintenant qu’il était devenu autonome techniquement.

Grand consommateur de Podcast, il se met à écouter des podcasts beaucoup plus nichés sur les Indie comme par Maker Side ou encore le podcast de Martin Donadieu (avec qui Amin a échangé lors de l’épisode inversé). C’est lors de l’écoute d’un épisode de Indie Makers, que Mickael découvre Anthony Heukmes. Anthony est développeur et à créer Fotostudio.io, un Saas pour les photographes qui leur permet de centraliser la gestion de leur activité. C’est là que Mickael comprend qu’il souhaite réaliser un Saas en nocode.

La naissance de l’idée

Après avoir reçu la newsletter d’Indie Maker, où il était indiqué que Martin recherchait quelqu’un pour écrire le résumé de son podcast.

Mickael commence à travailler avec Martin en parallèle de son activité et partage ce qu’il fait sur Linkedin. C’est à ce moment-là que d’autres podcasteurs lui ont demandé la même chose, il a alors créé son side business en résumé de podcast à côté de son activité principale.

Il se retrouve donc chaque mois à avoir une 12aine d’épisode à résumer. Quelque temps plus tard, le fait de rester derrière son ordi pour résumer des épisodes de podcast ne lui correspondait plus, il décide donc de diminuer cette activité.

Il se rend compte que le besoin est toujours là, et découvre alors que les podcasteurs ont d’autre besoin comme le montage audio, la création graphique... et décide alors de créer une plateforme de mise en relation entre les freelances et les podcasteurs qui sera alors WeLovePodcasts

De l’idée à la réalisation d’un projet

La création de son side project.

Une fois l’idée en tête, Mickael décide de suivre en formation dédiée à l’outil Bubble.io. À ce moment-là, il avait des bases sur cet outil mais il était bloqué techniquement dès qu’il avait besoin de faire des choses un peu plus poussées. Il a donc profité de ses congés pour se former via le bootcamp d’Ottho. Au cours de la formation, il s’est rendu compte de comment il pouvait réaliser sa marketplace et comment il pouvait faire pour mettre les fonctionnalités nécessaires à son produit grâce à Bubble. Il a donc bootstrappé la première version de son produit.

Dans un premier temps, il s’est créé une roadmap de développement avec les fonctionnalités maîtresses de son side project. Il a également interviewé certains podcasteurs qui lui ont permis d’avoir plus d’informations sur le besoin final et sur ce qu’il voulait avoir sur la plateforme.

Quand son MVP fut terminé, il l’a d’abord fait tester à quelques personnes et a inclus son propre service en ligne de résumé de podcat. Par la suite, il a commencé à aller démarcher d’autres freelance afin de les faire rejoindre la plateforme afin qu’ils puissent proposer leurs prestations.

Build in public son side business

Mickael a découvert le build in public via Lucien, créateur de Bootkamps que nous avions reçu dans le podcast et qui nous avons raconté comme il fait mis fin à son projet. Durant des live via la chaîne twitch Nodecode France, Lucien a commencé à construire son Saas en direct. Mickael a également découvert la communauté Indie Hacker sur Twitter et très active sur le sujet du Build In Public.

Plus à l’aise à l’ecrit, Mickael a donc choisi de documenter la création de son side project via Twitter. Twitter lui a permis de ne pas utiliser Linkedin qui est plus un réseau qu’il utilise pour sa vie professionnelle en entreprise et de bien pouvoir faire la part des choses.

Grâce au Build in Public, il a pu récupérer des emails sur une landing page pour que les gens puissent s’inscrire avant la sortie de la version finale du produit.

Mettre en place une stratégie de SEO

Dès le début, Mickael a créé un blog avec une fréquence qu’un article par semaine mais il a très vite abandonné mais espère pouvoir reprendre par la suite car pour lui le référencement est quelque chose de très important.

D’ailleurs si le sujet t’intéresse, on en parler dans l’épisode du podcast avec Lucas Fancello.

Le lancement

Se fixer une deadline

Mickael communiquait beaucoup sur la landing page qu’il avait créée et également sur son Twitter où il a annoncé une date de sortie. Cette date butoir, lui a permis de se fixer un délai et de se forcer à respecter cette date.

La communication de son lancement, c’est uniquement fait via Twitter où il a demandé aux personnes qui le suivent, de relayer la sortie de son projet. Il a également envoyé un email à toutes les personnes inscrite sur sa landing page.

S’organiser afin d’être le plus productif possible

Lors de sa formation Bubble en août dernier, Mickael a eu projet final à créer et c’est à ce moment-là qu’il s’est mis à développer WeLovePodcats.

Le développement de sa plateforme a duré un peu plus de 3 mois. Étant salarié, et père de famille, Mickael a uniquement développé sa plateforme sur son temps de pause du midi.

Désormais, il a commencé à ce lever à 5h30 le matin afin de pouvoir avancer sur son side project avant de commencer sa journée de travail au sein de Picomto.

Créer sa plateforme grâce au Nocode

Utiliser Bubble.io pour créer un SAAS

Mickael a décidé d’utiliser Bubble pour développer sa plateforme. Pour le moment, financièrement cela ne lui coûte pas grand-chose car il a d’abord pris le plan gratuit pour développer son produit avant de le mettre en ligne. Il utilise le 1er plan payant qui coûte $25/mois, ce qui est plutôt raisonnable et il utilise wordpress pour son blog.

Lors des premiers mois de lancement, il a eu des bons chiffres en termes d’inscription car il allait lui-même chercher des freelances pour qu’ils rejoignent la plateforme. Il allait les démarcher via 5euros.com, les différents groupes Facebook...

À ce jour, Mickael compte une 40 aines d’inscrits sur sa plateforme avant autant d’offres de services et essaie de voir pour le moment ce que cela peut donner en organique grâce au bouche-à-oreille.

Les premiers revenus

Actuellement, Mickael a un seul client qui fait appel à plusieurs prestations sur sa plateforme. Même après avoir échangé avec des podcasteurs, ils n’ont pas été nombreux à passer le pas et à délégués des taches inhérentes à la réalisation d’un podcast. Malheureusement, cela vient du fait que beaucoup de podcasteur n’ont pas de budget à libérer pour ces actions car ils ne gagnent pas encore d’argent grâce à leur podcast.

Mickael n’a également pas encore démarché les podcasteurs pour rejoindre sa plateforme, il est actuellement en train de faire quelques petites améliorations avant de commencer sa communication autour de sa cible.

Il pense également à contacter des entreprises qui ont leur propre podcast en interne et qui serait plus apte à déléguer ces tâches et donc faire appel à des prestataires externes.

Les conseils de Mickael

Il ne faut pas que le développement informatique soit une contrainte, aujourd’hui il y a beaucoup d’outils qui permettent de créer des produits sans avoir besoin de savoir coder comme Bubble. Ne pas avoir peur de s’y mettre, de se former avant de se lancer.

Nos articles pour développer ton side project

Le Samedi Club : La communauté de créateurs de side project

Que tu sois à la recherche d'une idée pour te lancer, de conseils pour t'organiser ou de retour sur ton projet, viens échanger avec d'autres créateurs.