19 idées de side project à lancer en 2022

Side project : 19 idées de side business à lancer en 2022

Avoir envie d'entreprendre en parallèle de son activité c’est bien, mais pour cela il faut avoir une idée... et la tâche peut parfois être un peu compliquée.

Une idée de side project va tourner autour d’un sujet, d’un format. Il faut que tu partes de quelque chose que tu aimes faire, qui te plait, ou même qui te passionne.

Par exemple, pour certaines personnes ce sera l’écriture, la vidéo, la photo, pour d’autres l’utilisation d’outils informatiques, la pédagogie, la vente en e-commerce, etc.

Mais pour aller plus loin et réussir à faire de son idée un véritable side hustle qui fonctionne et qui soit rentable (dans certains cas où il est monétisé), il faut pousser son idée vers un problème.

Le problème tu vas le trouver chez ta cible, c’est-à-dire le type de personne que tu vises avec ton projet. Cherche à savoir ce qu’ils rencontrent comme problème au quotidien et tu arriveras à trouver leur besoin et donc à leur apporter une solution grâce à ton projet !

Pour t’aider et faciliter ton processus d’idéation et d’imagination de side project en tout genre, on te propose une liste de 20 idées de side business que tu pourras lancer d’ici 2022.

Pourquoi lancer un side project en 2022 ?

Est-ce que toi aussi tu as remarqué le nombre de side project et de small business qui se sont développés depuis le premier confinement de 2020 (on remercie le Covid pour ça ? 😅).

C’est tout simplement car les créateurs et fondateurs de ces projets ont eu plus de temps à accorder à leurs idées, qu’ils ont parfois perdu leur emploi et qu’ils en ont profité pour lancer leur business et trouver un autre moyen de gagner de l’argent.

On te rassure, il n’est pas trop tard pour que tu te lances aussi ! Il y a plein de bonnes raisons à créer son side project, notamment car il te permet de garder une sécurité financière et une stabilité avec ton activité principale.

Les side project te permettent :

  • d’acquérir de nouvelles compétences
  • d’agrandir ton réseau professionnel et de créer de nouvelles opportunités
  • d’améliorer ton employabilité
  • de devenir expert
  • de faire vivre ta passion
  • d’avoir un complément de revenu
  • de mettre un pied dans le monde de l’entreprenariat en testant ton idée de startup

Si tu souhaites savoir en détail les raisons pour lesquelles tu dois absolument lancer ton side project, tu peux lire cet article.

En bref, 2022 ça peut être ton année ! Celle où tu te lances !

Tu n’as pas forcément besoin d’investir d’argent pour lancer ton side project (et ça c’est un grand avantage). En revanche tu auras besoin de consacrer du temps à ton projet afin de le développer et de le lancer assez rapidement. C’est pour cela que l’on te conseille de trouver une première idée qui te plaise, te passionne, dans lequel tu as des connaissances ou dans lequel tu souhaites monter en compétences.

Il est important que tu as une vraie motivation et que tu sois déterminé(e) à lancer ton projet !

1. Lancer un Blog

Si tu adores écrire et que tu as un sujet en particulier qui te passionne ou dont tu es expert alors le blog est fait pour toi !

Tu vas pouvoir partager tes connaissances sur un sujet précis avec d’autres grands adeptes. Forcément, à force d’écrire et de partager tout ton savoir, tu vas devenir expert dans ton domaine.

Certaines marques seront même peut-être intéressées pour collaborer avec toi, que tu écrives un article sur eux ou sur l’un de leur produit en échange d’une rémunération.

Obtenir des liens d’affiliation avec des marques est aussi possible. Si ton blog est souvent visité et lu, des marques vont te proposer un lien qui redirige les lecteurs vers leurs produits. Dès qu’un internaute cliquera sur ce lien, alors tu toucheras une commission.

2. Vendre un template Notion

Si tu ne connais pas encore Notion, c’est un outil récent qui révolutionne l’organisation dans le travail, en équipe ou seul, et dans la vie personnelle.

On a d’ailleurs fait tout un article sur la vente de template Notion que l’on te conseille de lire si cette idée te donne envie.

Vendre un template, ça peut s’avérer être une idée de projet très rentable d’autant plus que le projet serait financièrement autonome. On t’explique : si tu connais Notion et que tu as une idée de template qui pourrait apporter une véritable solution à un problème que rencontre ta cible, alors il te suffit de le créer en quelques heures seulement. Puis, tu le mets en vente, tu en fais la promotion (c’est peut-être la partie la plus chronophage et complexe si tu n’as pas de notion de vente et de marketing). Enfin, une fois en ligne, ton template va générer des ventes et ce sur plusieurs mois, voire plusieurs années, sans que tu aies besoin d’y apporter des modifications ou faire des mises à jour.

Pratique, non ? ! Maintenant tu as un revenu passif grâce à ton side project.

Évidemment tu peux reproduire ce side project sur différents types de produits digitaux : vendre des templates Power Point, Google Sheet, des musiques etc. D’ailleurs dans le podcast Maker Side on en discute avec Kévin Mercier qui lui a décidé de vendre des UI kit, créé sur Figma ou Adobe XD.

3. Créer une formation en ligne

Si tu as de grandes connaissances, que tu maîtrises beaucoup de compétences dans ton secteur d’activité, et que tu as une certaine fibre pédagogique, alors tu peux adorer la création d’une formation en ligne.

Pour lancer ce type de formation tu vas avoir besoin de plusieurs choses :

  • une bonne caméra et un bon micro pour filmer tes cours et les mettre en ligne
  • une plateforme ou un site web sur lequel héberger ta formation
  • avoir une bonne stratégie de communication et de marketing pour promouvoir ta formation et la vendre au mieux à ta cible

Grâce à des réseaux sociaux professionnels comme Linkedin, plein de personnes ont lancé leurs formations en ligne ces dernières années. En ayant une forte communauté, en étant suivi par de nombreuses personnes ou en ayant beaucoup de connaissances professionnelles, ces créateurs de formation ont réussi à vendre leur projet. Ils ont transmis leurs connaissances, formées des apprenants à certaines compétences et ont trouvé un réel marché en répondant à un besoin.

Et pour cause, avec les nombreux confinements beaucoup de salariés ou freelance sont en télétravail, et beaucoup d’apprenants réalisent leurs cours ou formations à distance également. Si tu penses que c’est compliqué de vendre une formation en parallèle de son job tu devrais écouter l’épisode de Maker Side avec Julien Saint-Flour. Il a lancé une formation en ligne sur le marketing pour les avocats en parallèle de son job dans une startup.

4. Créer un job board

Un job board c’est une plateforme où est regroupée une multitude d’offres d’emploi.

Si tu as déjà une communauté, que tu rassembles un groupe de personne qui travail et évolue dans un marché bien précis, cela pourrait être intéressant de créer un job board de niche.

Une niche c’est un marché très précis, qui vise un domaine en particulier. Un job board peut donner l’opportunité à certaines personnes de se faire rencontrer. Tu pourrais créer un job board pour une région ou un métier spécifique

D’un côté les recruteurs pourraient payer pour poster une offre sur ton job board et de l’autre tu aiderais ta communauté à trouver des offres qui leur correspondent. Par exemple le job board des profils tech de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur ou le job board de l'outil Webflow.

D’ailleurs si tu souhaites créer un job board rapidement pour et pouvoir faire payer tes premiers annonceurs, on a découvert un super outil : Niceboard

5. Créer une association

Pour cette idée, il faut avoir une vraie motivation ou être drivé par une certaine passion.

Il est vrai que monter une association n’est pas pour tout le monde... Mais est-ce que tu as déjà eu envie de prendre la parole sur un sujet qui te semble important ? De t’exprimer et donner la parole à d’autres ? De fédérer et rassembler pour parler de ce qui te semble juste ou injuste ?

Créer ce type d’association peut être fait pour toi. Maintenant, avec tous les réseaux sociaux et les nombreuses plateformes communautaires (Slack, Discord...) tu peux rassembler une vraie communauté qui peut prendre de l’ampleur très rapidement. Cela peut-être une association professionnelle par exemple, "les data analyste d’Île-de-France" ou une association à impact.

Par exemple Marine et Gerthy ont créé "Passe la Seconde" une association humanitaire qui récupère des vêtements pour les vendre sur Vinted et ainsi financer des projets à travers le monde.

6. Créer une communauté engagée

On en revient à l’aspect communautaire dans cette idée de side project. Très différente de la précédente, créer et animer un groupe peut être fait de plein de façons différentes. Tu peux le faire sur une plateforme comme Slack, Discord, Facebook ou encore des plateformes spécialisé dans la gestion de communauté comme Circle.

Que ce soit autour d’une passion, d’un centre d’intérêt, d’une profession, d’apprentissage, de partage, etc. Il y a des centaines de raisons de vouloir créer un groupe afin de rassembler des personnes autour d’un même sujet.

Cela permet en plus de créer de nouvelles relations et de s’ouvrir à de nouvelles opportunités.

D’ailleurs tu peux toi aussi rejoindre notre communauté Discord des créateurs de side project juste-ici.

7. Lancer un Podcast

Toi aussi tu adores écouter des podcasts le matin en te réveillant, le soir avant d’aller dormir ou dans les transports pour passer le temps sur les trajets.

Cette idée t’a peut-être même traversé l’esprit et si tu te dis que c’est trop compliqué et que tu ne pourras pas, c’est faux !

Pour te lancer il te faut très peu de matériel. En vrai, il te faut surtout un bon micro et un bon système d’enregistrement.

On en parle justement dans cet épisode de podcast avec Alexis Minchella qui a lancé Tribu Indé un podcast pour les freelances, il nous raconte les débuts de son podcast et comment il a réussi à monétiser son projet.

Encore une fois, les sujets de podcast peuvent être tellement varié alors parle de ce qui te plaît et de ce qui t’anime au quotidien ! Plus tu seras passionné par ton sujet et plus les auditeurs seront captivés.

Un podcast peut être aussi une très bonne idée si tu souhaites te lancer dans un univers de coaching, avec tes conseils et de l’accompagnement.

8. Lancer sa newsletter

C’est un side project que l’on voit un peu plus souvent. Il est vrai qu’une newsletter peut être considérée comme un side project un peu plus facile à lancer.

Il te suffit d’un bon outil d’e-mailing (en version gratuite il y en a des très bien) et d’une bonne plume pour rédiger ta newsletter.

Encore une fois, ce side project te permet de t’engager sur un sujet, de partager tes expériences, tes connaissances qui pourraient intéresser tes lecteurs.

Avant de la lancer, il faut que tu crées un formulaire afin de récupérer les informations de ta cible (comme leur nom, prénom, adresse e-mail). Propose-leur, du contenu et un avant-goût de ta newsletter pour leur montrer ce que tu comptes partager avec eux.

Concernant le business model, il a différentes façons de monétiser sa newsletter : l’affiliation, la vente à une marque d’un encart dans ta newsletter ou encore proposer un abonnement payant à l’inscription. Yoann Lopez par exemple a lancé Snowball, une newsletter payante sur les finances personnelles. Il a toujours une version gratuite qui permet de voir le contenu et de se faire une idée avant de basculer sur la version payante.

9. Devenir créateur de contenu

Tout le monde a entendu parler des influenceurs, mais ce terme est souvent utilisé à mauvais escient. On a trop souvent tendance à réduire l’influence sur les réseaux sociaux aux personnes qui se sont fait connaître grâce à la téléréalité et qui font des partenariats avec des marques.

Mais l’influence n’a pas commencé comme ça. Et bonne nouvelle, tout le monde peut se lancer dans l’influence !

Tu savais que des marques sont aussi intéressées par ce qu’on appelle des micro influenceurs ? Ce sont des personnes qui ont des comptes avec moins d’abonnés mais qui rassemble tout de même une communauté ciblée et qui pourraient facilement vendre et promouvoir un produit.

En quelques années, le nouveau réseau social TikTok s’est révélé être un vrai tremplin pour les créateurs de contenus, en mettant en avant leurs vidéos et en créant un phénomène de "viralité".

Il donne la chance à n’importe quel créateur de se faire connaître et de devenir tendance très rapidement en lui apportant une grande visibilité.

Il faudra donc définir ton sujet de prédilection et être régulier pour espérer réussir. D’ailleurs Myssyjym s’est lancé durant le 1er confinement sur TikTok et a rapidement réussi à créer une audience et des partenariats avec des marques.

10. Créer une chaine YouTube

Si tu n’aimes pas trop l’écriture mais que tu es plutôt à l’aise devant la caméra alors lance toi et crée ta chaîne YouTube.

C’est bien connu, et ce n’est pas depuis les confinements, que de nombreuses personnes sont parties de rien et ont rassemblé une réelle communauté sur ce réseau. En plus, Youtube est un réseau où tu trouves tout type de contenu, tu as le choix de parler et de partager ce que tu veux.

Du professionnel, à la passion de jeux vidéo, du makeup, ou du sport, tout y est.

11. Créer une application grâce au no-code

Suivant ce que tu comptes présenter sur ce site cela peut rapidement devenir un side project. Il existe maintenant des outils super pratiques et rapides pour créer et lancer toute sorte de projet : les outils Nocode. Savoir coder est un plus mais tu pourras déjà commencer seul.

Le no-code s’est très vite répandu comme une pratique et une compétence à maîtriser à part entière.

Pour créer un site web no-code, on retrouve des CMS comme Weblfow par exemple. Ils vont être un peu complexes à prendre en main, mais ils vont te permettre d’acquérir de nouvelles compétences très utiles.

Il existe aussi des outils plus simples qui, à la base, sont destinés à la création de simple landing page no-code. Ces outils proposent maintenant de créer des sites et blog entier, comme Umso et Dorik par exemple.

Avec ces outils tu vas pouvoir créer un site ou une application web utile pour tes utilisateurs. Par exemple un site qui recense les meilleures ressources pour aider ta cible à résoudre son problème.

D'ailleurs on vient de publier un article pour t'aider à choisir le meilleur outil nocode pour créer une landing page.

12. Lancer un outil SaaS

Un outil SaaS signifie "Software as a Service", ou en français « logiciel en tant que service » ou encore "logiciel en ligne".

Si tu sais coder pas besoin de rentrer dans les détails. Tu vas pouvoir créer ton SAAS avec la stack de ton choix pour répondre au besoin de ta cible. Attention cependant à ne pas tomber dans le piège dans lequel les développeurs tombent : passer son temps à développer des fonctionnalités et délaisser le marketing. Ne commence pas à développer ton outil si tu n'as pas au moins un client.

SI tu ne sais pas coder il existe tout un tas d’outil qui va te permettre de créer des outils SAAS sans déléguer cette tâche à un freelance ou à une agence. Cela te demandera par contre plus de temps et la motivation pour te former. En fonction de la complexité que tu souhaites créer tu peux utiliser des outils comme bubble.io ou Glide.

13. Créer un site e-commerce

Si tu as une idée de produit physique que tu voudrais vendre. Aujourd’hui c’est très simple de créer un site e-commerce pour pouvoir tester ton idée ! Fonce !

Pour créer ton site e-commerce, tu peux trouver plein d’outils en ligne te permettant de le développer en no-code. L’avantage est que tu peux facilement intégrer des moyens de paiements comme Stripe ou Paypal. Je pense notamment à Shopify, qui est très utilisé en e-commerce et qui dispose d'une marketplace d'application tierce (plugin) dans laquelle tu trouveras forcément les fonctionnalités dont tu as besoin.


14. Vendre grâce au dropshipping

Le dropshipping est une technique de vente qui s’est beaucoup développée ces dernières années. Elle consiste à vendre un produit sans avoir à gérer la livraison ou les stocks, qui sont pris en charge par le fournisseur.

Un client passe donc commande sur ton site et toi tu passes la commande auprès de ton fournisseur pour qu’il livre le produit directement chez le consommateur.

À cause de certains influenceurs ou d’e-commerce le dropshipping a une mauvaise réputation. En effet certains influenceurs ont fait la promotion de boutiques, qui disparaissaient du jour au lendemain, sans pouvoir les contacter. Les délais de livraison étaient également relativement longs. Sans parler de la qualité des produits et de la marge exorbitante par rapport au produit trouvé sur Ali Express (qui est souvent le fournisseur de ces boutiques).

On en parle avec Florian Bachelot dans le podcast Maker Side qui a déjà fait 1 million de chiffre d’affaires grâce à ses différentes boutiques en ligne.

Cependant le dropshipping reste une technique de logistique comme une autre, utilisé par des grandes marques. D’ailleurs pour avoir visité les entrepôts de Veepee (ex Vente Privée), tous les produits vendus sur le site ne sont pas dans leurs entrepôts. Les produits de certains de leurs partenaires, comme Adidas et Reebok, sont envoyés directement aux clients sans passer par Veepee.

À toi de trouver le bon créneau et pourquoi pas faire du dropshipping de produit locaux ou artisanaux. Pratique et rapide, il faut tout de même que tu t’occupes de la promotion de ton site afin de trouver tes clients et du service après-vente.

15. Vendre ses créations sur le web

Si tu as un talent dans un domaine artistique, tu peux lancer ton side project autour de celui-ci. Que ce soit des illustrations, des peintures, des dessins ou photographies, tous les contenus artistiques de petits créateurs peuvent être très recherchés, notamment ceux en édition limitée.

Des sites comme Etsy mettent en avant ces créateurs et favorisent les travaux manuels. Tu peux rapidement exposer ton travail, le promouvoir et ne rien avoir à gérer en utilisant ce type de plateforme pour revendre ton art.

16. Lancer sa collection de NFT (non Fungible Token)

NFT c’est l’abréviation de Non Fungible Token. En gros ce sont des oeuvres d’art numérique. La propriété numérique et l’authenticité des œuvres d’art sont certifiées par la blockchain ce qui les rend uniques et non reproductibles.

Beeple, un designer a vendu une de ses œuvres à 6,6 millions de dollars sur Nifty Gateway.

Il y a également un jeune garçon de 12 ans qui a empoché 350 000 dollars en vendant 40 avatars de baleine colorés et pixélisés.

Si tu es designer ou si tu as l’âme d’un artiste tu peux créer ton propre NFT et le vendre sur OpenSea ou Rarible.

17. Gagner de l’argent grâce à l’affiliation

Même si on en a déjà un peu parlé dans l’idée de lancer un blog et de le monétiser grâce à l’affiliation. Mais pour en parler plus profondément, l’affiliation mérite une catégorie à part.

Elle peut être un vrai side project en travaillant avec des marques qui te donne un pourcentage de leurs gains. Elle peut se faire à travers un blog mais aussi à travers des réseaux sociaux, des sites web, au sein de groupes et de communautés.

Tu peux faire faire de l'affiliation sur à peu près tout que ce soit avec Amazon ou en contactant directement tes marques préférées (on peut même se faire un salaire avec de l'affiliation sur de la bière 😉).

18. Vendre ses services

Si tu es doué dans un domaine particulier cela peut vite devenir un side project. Je ne parle pas de cannibaliser des métiers qui ont déjà du mal à exister et pour lesquels les prix sont tirés vers le bas. Je te parle de te positionner comme un expert d'un sujet et de devenir le meilleur.

Je ne citerais aucun type de service pour ne pas t’influencer mais voici quelques questions à te poser :

Pour quels services mes proches me sollicitent-ils ?

Est-ce que je pourrais proposer ce service à d'autres personnes qu'à mon entourage ?

Tu peux ensuite te rendre sur Fiiver, 5euros.com, Malt ou Upwork.

Fiiver est un site américain donc tu peux proposer ton service plus généralement à l’international et avoir des clients venant d’un peu partout dans le monde. À toi de trouver ton talent !

19. Lancer son offre de coaching payant

Tu as peut-être déjà un domaine d’expertise, dans lequel tu as acquis des connaissances et tu maîtrises beaucoup de compétences. D’autant plus si tu en es passionné(e), tu peux proposer ton coaching pour aider les autres à augmenter leurs compétences et enrichir leurs expériences.

L’offre de coaching peut se faire pour plein de domaines différents, comme des séances de développement personnel, de l’accompagnement dans l’entreprenariat, dans le marketing, des cours de cuisine et même de sport.

Pour ce faire tu peux utiliser des outils comme Superpeer ou encore Expert Republic, qui vont te permettre de faire payer à tes clients la prise d’un rendez-vous avec toi, pour une durée que tu auras préalablement déterminé.

On a réalisé tout un article sur les meilleurs outils à utiliser pour proposer ce type d'offre, si tu veux en savoir plus.

Découvre d'autres articles

Le Samedi Club : La communauté de créateurs de side project

Que tu sois à la recherche d'une idée pour te lancer, de conseils pour t'organiser ou de retour sur ton projet, viens échanger avec d'autres créateurs.