Comment se former via son side project ?

Que tu choisisse de lancer un side project dans ton domaine de compétence ou même dans un domaine complètement différent, ce sera une expérience à valoriser car tu auras appris bien plus que une expérience classique.

Comment utiliser son side project pour se former ?

Comment se former via son side project ?

Avoir un side project est bénéfique pour de nombreuses raisons. Tu développes ta passion, tu cultives ta créativité et tu crées des revenus complémentaires en parallèle de ton activité professionnelle. Tu agrandis aussi beaucoup ton réseau, tu fais des rencontres et tu t’enrichis du savoir et des connaissances des autres. Mais surtout tu montes en compétence.

Dans cet article, on va aborder l’un des aspects les plus importants lorsque l’on développe un side project : la formation.

Peut-être importe à quelle étape tu te trouves de ton side project. Que ce projet échoue ou réussisse cela reste un véritable terrain d’apprentissage.

Une chose ressort de l’investissement passé dans ton projet : l’apprentissage. Que tu sois dans ton domaine de connaissance ou que tu partes de zéro dans un tout nouveau milieu, tu auras toujours des choses à apprendre.

Mais alors comment se former à travers son side project ? Concrètement, qu’est-ce que c’est et comment on le fait ?

Ça tombe bien, ici on t’explique tous les bénéfices qu’il y a à se former via ton side project et ce que tu vas y gagner. Peu importe ton niveau, peu importent tes études ou domaines d’expertise et peu importe si tu es avancé ou non dans ton side project, cet article est fait pour toi.

Créer un side project dans lequel on a une expertise

Approfondir son expertise

Imaginons que tu sois un expert en marketing ou même un développeur web. En tant que salarié tu es peut-être très doué dans ton job au quotidien.

Quand on maîtrise son sujet et qu’on est doué dans ce que l’on fait, avec le temps, on peut être tenté de se reposer sur nos acquis. Avec le temps, on se conforte dans ce que l’on sait, ce que l’on connaît et on apprend un peu moins.

C’est là qu’il y a du chemin à faire. Ton side project va être une aubaine pour approfondir ton expertise, revoir tes connaissances, revoir ce que tu sais, ce que tu as appris. En clair, tout ce qui a pu changer avec le temps. Une bonne occasion de sortir de sa zone de confort !

Approfondir cette expertise passe par plusieurs points :

  • Lire beaucoup d’articles, des livres blancs, des interviews, etc.
  • Regarder des vidéos, des tutos, des contenus de médias sociaux.
  • Écouter des podcasts sur les side projects.
  • Rencontrer de nouvelles personnes, développer son réseau, s’instruire de leurs savoirs et de leurs connaissances.

Créer un monopole personnel

Le monopole personnel, c’est quoi ?

C’est la façon de combiner plusieurs compétences professionnelles et personnelles pour se démarquer et être le numéro #1 dans son domaine.

Ce monopole personnel peut se développer à partir de trois choses fondamentales :

  • tes compétences (via tes expériences) : tout ce dans quoi tu excelles et où tu penses être meilleur que les autres.
  • ta curiosité : tes centres d’intérêt et tes passions, toutes les choses sur lesquelles tu pourrais passer des heures, sans te lasser, alors que d’autres ne pourraient pas y passer plus d’une minute car ça ne les intéressera pas.
  • ta personnalité : les traits que tu vas mettre en avant ; et à travers celle-ci les opportunités que tu veux attirer.

Évidemment, avant toute chose, tu dois déterminer la cible que tu veux atteindre, les personnes que tu veux attirer. Le monopole personnel c’est surtout trouver sa niche et avoir le monopole dessus.

Puis tu vas mettre en avant les expériences et les compétences que tu as et qui seraient susceptibles de les intéresser. Enfin, met en avant tes intérêts, tes passions, ce que tu fais dans ton temps libre, ce sur quoi tu apprends au quotidien et grâce auquel tu montes en compétences.

Ajoute à tes compétences techniques maîtrisées, tes passions et tes centres d’intérêt sur lesquels tu te formes tous les jours.

Tout cela fera de toi une personne unique avec des compétences uniques dans son domaine, et forcément quand on est le seul, on est le numéro #1 de sa catégorie. Si tu es le seul à proposer ce que tu fais, personne ne peut rivaliser avec toi.

Utilise toutes ces compétences professionnelles et personnelles, combine-les et à l’intersection de celle-ci tu trouveras ton monopole personnel, là où tu seras le meilleur.

Déléguer pour se concentrer

On a souvent ces images des créateurs de side project qui réalisent toutes les tâches de leurs projets. Le tout en parallèle d’un job à pleins-temps.

Pourquoi l’humain a-t-il ce besoin absolu de tout contrôler ? Est-ce que l’on pense que si le travail n’est pas fait par soi-même alors il sera forcément mal fait ? Est-ce un trait de perfectionnisme ? Ou bien si l’on délègue on ne sera pas méritant ?

Pourtant, déléguer est l’une des choses les plus importantes. Arrivé à un stade dans son projet, il est impossible de continuer seul. D’autant plus si tu as une activité en parallèle et que tu ne comptes pas l’arrêter au profit de ton side project.

Plus un projet grandit et prend de l’ampleur, et moins tu auras de temps pour tout gérer. Que ce soit un site web, une landing page, des newsletters, des contenus sur les réseaux sociaux, de la comptabilité, et même s’assurer de la satisfaction des clients tout en essayant d’en acquérir davantage... La liste de choses à faire est très longue lorsqu’on a une activité qui fonctionne.

Et on ne parle même pas de toute la partie créative et développement du projet.

Parmi toutes ces tâches très chronophages, beaucoup sont souvent délaissées par manque de temps, ou elles sont remises à plus tard. Pourtant chacune d’entre elles joue un rôle important dans le succès de ton projet et dans sa pérennité.

Il est important, dans ces moments, de s’entourer de professionnels et d’équipes qui apporteront leurs compétences et leurs connaissances à ce projet. En plus d’apporter tout cela à ton projet, ils t’apporteront aussi toute leur expertise et enrichiront ton savoir-faire.

En tant que créateur et fondateur, cela te permettra de t’échapper de certaines tâches pour pouvoir te concentrer sur la croissance de ton projet.

En résumé choisir de lancer un side project sur ton sujet d’expertise est un moyen de devenir encore meilleurs sur son sujet. Attention à ne pas se laisser happer par l’opérationnel

Créer un side project sur un sujet dans lequel on est débutant

Le side project, une excuse pour apprendre

Très souvent le side project naît d’une passion ou d’un désir que tu as à réaliser quelque chose qui te tient à cœur. C’est aussi plus facile d’y accorder du temps lorsque tu es investi dans le projet. Il est important d’avoir une idée de projet qui soit dans le top 5 de tes priorités, sinon tu la relégueras toujours au dernier plan, rien n’avancera et tu auras l’impression d’échouer.

Il est vrai qu’avoir un side project en parallèle de son activité professionnelle n’est pas toujours de tout repos. Cela demande du temps, de l’organisation et une bonne gestion des tâches à accomplir. Qui dit prendre du temps pour son side project, veut dire que l’on perd du temps sur d’autres tâches quotidiennes.

C’est pour cela qu’il faut faire le tri et retirer les petites choses de la vie qui sont superflues. Il faut prendre quelques instants pour calculer le nombre d’heures passées sur des activités peu utiles ou peu épanouissantes. Accumulée bout à bout, tu arrives alors plus facilement à trouver le temps nécessaire à consacrer à ton side project.

Une fois sûr de ton idée et de ton investissement personnel, tu seras dans l’étape de l’apprentissage et de la formation en continu.

En effet, si ton projet n’a pas de lien avec tes compétences professionnelles de base et qu’il provient d’un tout autre milieu, tu vas passer beaucoup de temps à faire des recherches et à apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur ce domaine.

Tu vas donc monter très rapidement en compétence car tu seras motivé par ta passion et ton intérêt pour ces sujets.

Peu importe le domaine de ton side project, peu importe s’il est monétisé ou non, tout ce que tu apprends va attiser encore plus ta curiosité, t’enrichir et t’épanouir.

Pour faire tout ça, on te conseille de te tourner vers tous les différents types de contenus disponibles sur internet. C’est une source inépuisable et tellement riche que tu pourras y trouver ton bonheur.

Pour te former sur des sujets bien précis comme le growth, le SEO ou le code il existe tout un tas de formation.

T’investir et passer du temps à apprendre de nouvelles choses feront avancer ton projet très rapidement. Plus tes connaissances et tes compétences évolueront, plus ton projet fera de même. Tu te placeras aussi naturellement comme expert dans ce nouveau domaine.

Concernant une formation plus généraliste sur l'initiation aux side project on est très fière de t'annoncer notre partenariat avec Lion à Paris.

C'est une formation gratuite, qui a lieu sur 6 samedis de 10h à 18h et regroupe, dans son programme, plein de sujets variés sur les aspects culturels et techniques des startups et de l'entreprenariat.

Avec Dix mille heures on intervient dans cette formation pour te présenter les clés pour lancer ton side project.

Documenter son aventure

Une des choses importantes lorsque tu débutes ton side project, et que tu souhaites par la suite vendre ton produit ou ton service à ta cible, est de communiquer !

Oui mais comment communiquer si on n’a pas encore de produit et de clients ? Dans ce cas-là, documente la création de produit.

Et oui, partir d’une idée et en créer un véritable projet concret est toute une aventure ! Et cela peut en intéresser plus d’un. Certains prennent la décision de s’enfermer plusieurs mois pour construire leur produit en espérant que celui se vendra tout seul à la fin. : Spoiler : ça n’arrivera pas.

Les différentes plateformes de réseaux sociaux vont te permettre de créer une audience et d’être proche de tes futurs clients en montrant tes valeurs et les valeurs de ta marque.

Tu peux raconter ton histoire, d’où tu viens, pourquoi tu as choisi ce projet, pourquoi et comment tu as choisi son nom.

Montre les coulisses de ton parcours et ta personnalité. Tout ce qui fait de toi ton individualité et ton authenticité est bon à montrer à ton audience.

Cette technique marketing de storytelling permet de créer une vraie relation de proximité entre toi et tes futurs clients. Plus ils auront l’impression de te connaître, de connaitre ta marque, plus ils auront confiance en toi et en ton projet.

Cela te permet aussi de te démarquer, de t’imposer face à tes concurrents et de te créer une véritable communauté.

Avoir une communauté aujourd’hui est un grand avantage car tu y rassembles de fidèles clients. Tous les membres de la communauté sont alors un atout pour ta publicité. Ils parlent de toi autour d’eux, partagent tes contenus, commentent et aiment tes postes. En gros, ils attirent d’autres potentiels clients.

Pour documenter toute ton aventure, tu as tellement de choix de créations différentes. Selon le domaine qui te passionne et celui dans lequel tu es le plus à l’aise, tu peux choisir de documenter cette aventure par écrit, sous forme d’articles de blog par exemple. Tu peux aussi créer des vidéos courtes (story sur Instagram par exemple). Tu as aussi la solution du vlog, cette tendance à emporter sa caméra partout avec soi et filmer ses journées et son quotidien pour montrer les coulisses d’un projet.

N’hésite pas à montrer les rencontres que tu fais, les découvertes, les nouvelles compétences que tu apprends.

Agrandir son réseau grâce au side project

On l’a déjà évoqué un peu plus haut dans cet article, mais évidemment que la création d’un nouveau projet permet de rencontrer de nouvelles personnes.

Lorsque tu crées ton side project et que tu te lances dans cette aventure, tu sors forcément de ta zone de confort.

Tu apprends, tu fais des essais, parfois ça fonctionne et parfois pas du tout. Mais ça n’en est pas un échec pour autant, car tu apprends en permanence.

Arrive toujours le moment où tu as des questions, où tu souhaites en savoir plus, discuter, avoir des retours sur ton projet. Et bien c’est là que tu vas faire des rencontres et agrandir ton réseau.

Va au-devant des personnes, contacte-les sur leurs réseaux sociaux, raconte ton projet et demande-leur de faire un call rapide avec toi pour échanger.

Tu peux partir à la rencontre d’autres créateurs de side project, comme toi ils seront passés par là et pourront te conseiller et t’aider.

Enfin participe à des formations sur le format cohorte ou bootcamp pour faire partie d’une communauté, rencontrer des personnes qui sont dans le même cheminement que toi. Ces rencontres te permettront peut-être de rencontrer un mentor qui pourra te conseiller et te guider.

Un conseil si tu souhaites contacter quelqu’un pour la première fois, demande-lui d’échanger sur une problématique précise et pendant un créneau de 15 ou 30 minutes.

Le side project, une expérience qui compte double sur un CV

Les projets secondaires, en parallèle d’une activité salariale, sont toujours un plus sur un CV. Ils montrent à quel point tu peux t’investir dans un projet qui te tient à cœur et par lequel tu es passionné. Ils prouvent ta détermination, ta ténacité et ta motivation à aller jusqu’au bout de ton idée.

Ils prouvent aussi que tu sais t’intéresser à d’autres sujets, que tu apprends à maîtriser d’autres compétences et que tu as soif de connaissance.

Si ton projet est différent de ton domaine d’expertise, il montre tes capacités à sortir de ta zone de confort, à découvrir, partir de zéro et de ne pas avoir peur de l’inconnu. Il prouve aussi que tu as des passions et centres d’intérêt autre que ton métier.

Si ton projet est dans la continuité de ton secteur d’activité, il confirme ta position d’expert et tu peux montrer ton monopole personnel et le travail que tu y investis.

À travers ce side project, tu cherches à accroître tes connaissances, tes compétences et devenir le meilleur dans ton domaine.

Avoir un ou plusieurs side projects démontre aussi, à de potentiels futurs employeurs, tes capacités à t’organiser, à te concentrer, à apprendre, à faire des essais et parfois surmonter des échecs.

C’est une excellente chose à noter sur ton CV.

Découvre d'autres articles

Le Samedi Club : La communauté de créateurs de side project

Que tu sois à la recherche d'une idée pour te lancer, de conseils pour t'organiser ou de retour sur ton projet, viens échanger avec d'autres créateurs.